Cercle Nautique Honfleur
English
Contact Météo Marées Le CNH est sur FacebookLe CNH sur facebook
Le CNH accueille les plaisanciersLe CNH accueille les plaisanciers

CLIQUEZ-ICI pour visualiser le classement

 

Message du 27/11/2021 18h00

Bonjour la terre,

Nous faisons route plein Ouest sous spi et nous ne devrions, normalement, plus avoir à faire d’empannages. C’est la dernière ligne droite !

Si depuis la cartographie vous nous voyez battailler avec nos concurrents, à bord ils ne sont en réalité qu’une de nos nomberuses contraintes.

Nous nous battons contre la chaleur accablante qui met les organismes à rudes épreuves et ce n’est qu’au beau millieu de la nuit entre 3 et 6 heurs que l’on arrive à truver la francheur minimum pour pouvoir dormir.

Notre pire ennemie en ce moment ? Les sargasses, ces algues qui s’aglomèrent par paquet et forment des plaques pouvant aller jusqu’à plusieurs dizaines de mètres.

Non seulement ces algues freinent le bateau mais elles entravent également son équilibre et sa direction.

En clair, quand les algues se coicent subitement dans les safrans et dans la quille et que le bateau est lancé à pleine vitesse, nous perdons la direction et le bateau « par au tas » (se couche) violemment, entainant parfois de la casse matériel..

Enfin, et même si les conditions météo actuelle sont plutôt clémentes, l’acumulation de la fatigue commence à se faire sentir et nous avons hâte de faire une vraie nuit.

A quelques jours de l’arrivée à Fort de France en Martinique et malgré toutes ces contraintes, nous mesurons la chance que nous avons de vivre ces moment de liberté hors du temps où n’existe plus que notre petit microcosme de 12 mètres de long.

Quel bonheur de vivre ces grands défis sportifs et humains qui nous poussent à nous dépasser et à imaginer les solutions aux obstacles présents sur notre chemin.

A ce moment précis nous avons une pensée pour tous nos partenaires qui sont le moteurs de nos aventures et sans qui rien ne serait possible !

Merci à tous pour vos messages de soutien et d’encouragements,

On ne lache rien !

Max & Pierre-Louis

 

 

Message du 23/11/2021 22h00

La stratégie se résume à jouer les petites oscillations de vent et les zones avec plus ou moins de pressions que les fichiers informatiques nous donnent avec plus ou moins de précision !

On s’arrache donc pas mal les cheveux sur l’ordinateur pour trouver le bon chemin et ça n’a rien de simple ! Hier on a fait un choix, puis on s’est ravisé, puis on s’est ravisé à nouveau pour enfin rependre notre route initiale. 

Résultat : 3 empannages en deux heures et l’intégralité du matériel du bateau (sacs de matossage, bidons d’eau, voiles etc…) à changer de côté autant de fois, le tout par un soleil de plomb et une chaleur infernale. 

Autant dire qu’on boit beaucoup d’eau en ce moment !  

Nous rencontrons beaucoup d’algues qui viennent se coincer dans la quille, dans l’hélice et dans les safrans. On passe donc pas mal de temps à les enlever pour ne pas ralentir de trop. 

Et quand la canne à algues ne suffit pas, on s’est même retrouvés à faire une marche arrière pour s’en débarrasser.

On pourrait s’arrêter et plonger mais une rencontre avec un requin hier ne nous encourage pas trop à la baignade… Dommage !  

Côté course, on ne va pas se mentir, on aurait préféré jouer un petit peu d’avantage aux avant-postes. Nous avons du mal à trouver la vitesse et le paquet de devant semble de moins en moins atteignable. Mais c’est ça la course au large ! 

On se console en se disant qu’il reste quand même encore 1800 milles nautiques et environ 7 jours de course pour essayer de faire mieux que nos voisins. 

Et malgré tout on apprend encore pleins de choses et surtout on prend beaucoup de plaisir à être en mer, (c’est surement ça le plus important :)  

A très vite pour des nouvelles,  

Max & Pierre-Louis »

  

A mon avis, ce message va donner matière à discussion à tous les élèves qui suivent nos deux skippers et qui attendent avec impatience le récit de leurs aventures 😊

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Message du 23/11/2021 15h00

Bonjour à tous,

Alors que les premiers Ocean Fifty ont passé cette nuit la ligne d’arrivée, les Class40 continuent de progresser « à vitesse « relative » contraints de tirer des bords de portant dans cet alizé obstinément orienté pile dans l’axe de progression des bateaux. Dans la chaleur tropicale, les équipages, vigilants à leurs ressources en eau et en alimentation, ne s’économisent guère et multiplient les lourdes manœuvres d’empannages et de changements de voiles. Une course d’endurance est lancée et les meilleurs vont devoir encore batailler à ce rythme durant environ 6 jours, pour une arrivée possible en début de semaine prochaine ».

Du côté de Vogue avec un Crohn, pas de nouvelles de nos deux skippers depuis dimanche soir. Ils continuent à « faire » du sud et sont 29ème au classement général.

En attendant de recevoir leur prochain message, voici un lieu pour télécharger les rushs d’une vidéo avec Pierre-Louis et Maxime tournée pour la « média box », un petit moment sympa 😊 : https://we.tl/t-MLynUiub4W

Également, un article Ouest-France (du 5/11/2021) où on y discute du « vent en poupe » de la Class40, avec notamment, les bateaux dernières générations de la Class40, appelés « scows » : Article Ouest France 5/11/2021 – La Class40 en plein essor.

A très vite je l’espère avec des nouvelles de Pierre-Louis et Maxime.

 

Message du 21/11/2021 11h00

Bonjour la terre,

Les dernières 24 heures ont été plutôt productives pour Vogue avec un Crohn. Nous traversons actuellement l’archipel du cap vert dont nous essayons de négocier au mieux les dévents créés par les îles.

Globalement on ne s’en sort pas trop mal même si rien n’est joué et qu’il faudra attendre d’être bien dégagé des iles pour savoir si notre stratégie s’avère payante.

La bonne nouvelle du jour c’est que nous avons « mis le clignotant à droite », c’est à dire qu’on ne fait plus de sud mais de l’ouest pour rejoindre la Martinique.

Dans les faits ce n’est pas significatif de grand-chose mais mentalement ça fait du bien !

Si non, la vie à bord est plutôt douce, il fait vraiment chaud maintenant et ça en devient difficile de dormir dans la journée, on espère que vous mesurez votre chance en métropole ;)

Nous n’avons presque pas barré de la journée, ni de la nuit d’ailleurs, le pilote automatique semblant se débrouiller bien mieux que nous.

Nous sommes accompagnés par un groupe d’oiseaux qui chassent les poissons volants autour du bateau. En gros nous faisons peur aux poissons qui sautent hors de l’eau et les oiseaux en profitent, si on peut donner un coup de main…

Enfin, on souhaitait vous remercier pour votre soutien en vous faisant partager notre couché de soleil !

A très vite,

Max et Pierre-Louis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Message du 19/11/2021 13h30

Bonjour à tous,

Des nouvelles de nos deux marins !

« Bonjour la terre !

Après plusieurs heures de petit temps, nous avons retrouvé les glissades sous spi ! Tout va bien à bord, plusieurs bonnes nouvelles : 

– Après une petite déchirure du grand spi, nous avons pu faire un patch et le renvoyer en moins de 15 minutes

– D’après nos calculs nous ne devrions pas être en manque de nourriture ni d’eau (ouf), il reste même encore du choix 

– Il fait beau et chaud (et oui les petits plaisirs de la vie !)

– Sous l’impulsion (ou la pression ?) de Maxime, l’intégralité de l’équipage de Vogue avec un Crohn a pris sa première (et dernière ?) douche. Peut-être la dernière puisque nous avons fait tomber le savon à la mer… En tout cas c’était une bonne idée. 

– Nous sommes dans le match avec quelques bateaux et ça c’est vraiment chouette  

Donc que des bonnes nouvelles, que ça continue ainsi ! Nous passerons les îles du Cap Vert cette nuit, ensuite nous pointerons l’étrave de notre bateau vers l’ouest en direction de la Martinique que nous devrions atteindre aux alentours du 30 novembre. 

Nous estimons être à plus de la moitié du chemin en termes de temps ce qui nous amène à commencer à rêver doucement à l’arrivée même s’il reste quand même un bon bout de chemin, un océan en somme.  

Merci à tous pour vos messages d’encouragements et vos petits mots qui nous donnent pleins d’énergie pour la suite ! 

Max & Pierre-Louis

  • Vogue avec un Crohn est 24ème ce matin au Classement.

Bon week-end à tous,

 

Message du 17/11/2021  10h00

Hier, Pierre-Louis écrivait « demain est un autre jour »…finalement ils n’ont pas attendu le lendemain et dès 23H09 hier soir, nos deux marins, reprenaient les choses en main :

Retour aux affaires !  

Il y a quelques heures on vous faisait part de notre petit coup dur à bord de Vogue avec un Crohn suite à la déchirure de notre spi, entamant le moral du bord.  

Deux heures de pauses dans la course pendant lesquelles nous en avons profité pour manger (nous n’avions pas eu l’opportunité de le faire depuis 24h) et surtout dormir un petit peu. 

Après cette pause plus que bienvenue, il nous paraissait évident qu’il fallait rebondir rapidement et retourner en mode course. La mer étant, un petit peu moins, formée, nous renvoyons notre grand spi et c’est reparti ! 

Nous avons perdu un petit peu de terrain mais cette parenthèse dans la course nous aura permis de respirer un bon coup ! 

Un immense merci à tous pour vos messages d’encouragements ! Ils nous sont bien parvenus jusqu’au fin fond de l’Atlantique et nous donne encore plus d’énergie pour la suite !

A très vite ! 

Max & Pierre-Louis 

——————————————————————————————–

Côté Classement : Vogue avec un Crohn est 26ème au Classement Général

Côté Voile :

Maxime et Pierre-Louis ont embarqué 7 voiles :

  1. 1 Grand Spi
  2. 1 Petit Spi (malheureusement inexploitable maintenant).
  3. 1 Grand Gennaker (dit Gennak)
  4. 1 Génois (code J1)
  5. 1 Trinquette (code J2)
  6. 1 Tourmentin (obligatoire) – (code J3)
  7. Et bien sûr la GV – Grande Voile

Merci pour vos encouragements, je pense qu’ils ont largement contribué à rebooster nos deux skippers….

 

Message du 17/11/2021 17h00

« Hello la terre, 

Après une nuit bien agitée à prendre des surfs interminables dans la nuit noire et peu de sommeil, nous étions de plus en plus confiants dans notre capacité à rattraper les concurrents de devant. 

La mer est très forte et il y a entre 25 et 30 nœuds de vent, c’est très brutal et nous décidons de jouer la sagesse en affalant le grand spi pour passer petit spi. La première partie se déroule bien, la seconde moins bien. En tentant de l’envoyer, nous déchirons le petit spi rendant son utilisation impossible. 

Coup dur pour Vogue avec un Crohn alors que nous luttons pour grappiller les milles. Dommage !

Nous ne voulons pas prendre le risque d’envoyer le grand spi à nouveau dans ces conditions, nous en aurons bien besoin pour la suite du parcours. 

A ce sujet les dernières prévisions météo prévoient une arrivée à partir du 1er décembre, peut-être plus tard, nous commençons donc doucement à évoquer la notion de rationnement en ce qui concerne les vivres et l’eau.

Bref, pas une super journée pour nous mais, comme on dit,… demain est un autre jour ! 

Max & Pierre-Louis »

 

Initialement, nos deux skippers prévoyaient 18 à 22 jours pour la traversée. Avec une arrivée le 1er décembre, nous sommes sur une durée de 24 jours.

Pour information, les vivres, et notamment l’eau, sont calculées au plus juste de façon à ne pas alourdir le poids du bateau, surtout avec les bidons d’eau (de 5L). Ils ont emporté avec eux 160 Litres (soit 3,5L/jour/personne x 22 jours, soit 154L).

Pierre-Louis et Maxime conservent encore ce soir leur place de 24ème au classement général, talonnés de près par SERENIS (Jean Galfione) et Fullsave (J-P Balmes).

Vous pouvez leur encourager en envoyant des messages sur l’adresse : vogue.transatjv@gmail.com

Bonne soirée et bon vent à nos marins.

 

Message du 17/11 13h00

Je pensais pouvoir vous donner un peu de nouvelles aujourd’hui de nos deux skippers à bord de Vogue avec un Crohn, mais le message reçu ce matin à 9 :14, nous laisse supposer que Pierre-Louis et Maxime ne vont pas avoir le temps de nous faire une rédaction :

« Ça a été plutôt chaud cette nuit et ça continue comme ça jusqu’à demain matin. On a un empannage compliqué à faire en fin d’aprem. »

——

L’analyse de la Class40 « 10 jours de course, déjà, et la flotte des 45 Class40 étalés sur plus de 750 milles entre le Nord de Madère et bientôt la latitude de Nouakchott en Mauritanie, continue de glisser le long des rivages africains, où souffle encore un alizé de force décidément bien instable. Pour 35 d’entre eux, les Canaries sont déjà reléguées au rayon des souvenirs dans les livres de bord et c’est bien le contournement de l’île de Sal au Cap Vert, marque de passage à laisser à tribord, qui occupe les esprits de chaque duo. Les Imocas, du moins ceux qui ne naviguent pas avec la tête de flotte des Class40, ont évité comme la peste la proximité de ces îles aux senteurs africaines, par crainte des forts dévents et de cette brutale rupture de l’alizé sur toute la zone.

 

Jean Galfione et Eric Péron, remontés à la 25ème place, lorgnent depuis sur la 24ème place chèrement défendue loin dans l’Est par Vogue avec un Crohn de Pierre Louis Attwell et Maxime Bensa (…) . Avec le ralentissement attendu lors de la traversée de l’archipel, c’est un regroupement d’une petite vingtaine de Class40 qui va offrir le spectacle inédit et éminemment excitant de voiliers en course à l’assaut des îles, et de cette entrée dans le vaste Atlantique qui constituera le long sprint final de la Transat.

A noter :

La zone interdite de Mauritanie n’est pas un DST mais une zone interdite que la Direction de Course a installée pour éviter les éventuelles pirates ou voleurs qui pourraient agresser les bateaux. ☹

En attendant d’avoir des nouvelles de nos deux skippers, je vous souhaite une belle  journée… et pour les moments de pause, je vous laisse découvrir ci-après les premiers échanges entre Vogue avec un Crohn, et les élèves de 5ème C, du collège Gabriel Deshayes de St Gildas des Bois (44) qui suivent Pierre-Louis et Maxime pendant la Transat ….

 

Message du 16/11/2021

Vogue avec un Crohn est en approche des îles canaries. Ils vont devoir négocier ce passage avec des vents très instables et choisir la meilleure route…

Je profite de ce moment où nos deux marins donnent un peu moins de nouvelles pour vous partager une vidéo prise avant le départ de la Transat Jacques Vabre. Sur cette vidéo, Arnaud BOURREILLE, le gastro-entérologue de Pierre-Louis est venu de Nantes, accompagné de Matthieu ALLEZ, professeur à l’hôpital Saint Louis à Paris, encourager Pierre-Louis et Maxime avant leur départ.

Le résumé :

Arnaud BOURREILLE, « je suis gastro-entérologue à Nantes et j’ai la lourde responsabilité de faire le médecin d’astreinte pendant les 21 jours de traversée, mais Pierre-Louis est en pleine forme et ça me fait hyper plaisir de l’accompagner…

Matthieu ALLEZ, « Moi je travaille dans les maladies inflammatoires intestinales…ça doit faire 25 ans…on est très impliqué dans la recherche…on a eu l’occasion de croiser Pierre-Louis et Arnaud (…)ce qui est évident, c’est que j’ai eu envie de le soutenir. …On a organisé un sponsoring de chercheurs (ce qui est un peu inhabituel) … Ce que Pierre-Louis a mis sur les réseaux, …c’est magnifique pour les malades…j’avais un patient avec qui je parlais de stomie, et je lui ai parlé de ce qui est arrivé à Pierre-Louis et c’est magnifique comme message. »

Arnaud B. « Je voulais en profiter pour rappeler à quel point il a mis des messages positifs à la fois pour les malades mais aussi pour nous, médecins. On se nourrit de son caractère, de ses envies, c’est un très beau reflet pour les gastros qui s’occupent des MICI et c’est pour cela qu’on est heureux de le soutenir »

Le mot de Pierre-Louis : « Avec Arnaud, nous avons réalisé un vrai travail de préparation tout au long de l’année pour arriver sur le départ de la Transat Jacques Vabre en pleine forme et avec une maladie bien stabilisée. C’est une vraie chance pour moi d’avoir cette relation privilégiée et de confiance avec mon gastro, on est un vrai binôme !   

Finalement c’est la prise en charge médicale qui s’articule autour du projet de vie du patient et non l’inverse.

Ci-après le lien pour télécharger la vidéo :

https://we.tl/t-ogJM5idD61

 

Sur ces belles paroles, pour ma part, je dis MERCI. Un merci profond et sincère à tous, de permettre à Pierre-Louis de vivre ses rêves malgré la maladie et pouvoir délivrer son message préféré « Même malade, tout est possible » !

 

Vidéo des skippers 12/11/2021 18h41

CLIQUEZ SUR LE LIEN http://www.cnh-honfleur.net/wp-content/uploads/2021/11/VID-20211112-WA0009.mp4

 

Message des skippers le 12/11/2021 à 16h48

« Bonjour l’équipe !

Tout va bien, il fait beau et très chaud, on est sous spi avec un vent à 20-25 noeud, on fait des surfs et on avance bien, ce qui fait plaisir après un début de course assez lent. On a vraiment l’impression d’être arrivé à destination sur la Transat Jacques Vabre avec les surf à fond et les grandes vagues de l’Atlantique. On vient de faire un empanage le long de la cote portugaise. Tout va toujours bien à bord et on espère continuer à rattraper les copains de devant et creuser l’écart avec ceux de derrière. 

Il fait super beau, c’est agréable, pas un nuage ! C’est sans doute la dernière fois qu’on a de la 4G avant longtemps. Tout va bien, Bisous à tout le monde ! »

 

Message des skippers le 12/11/2021 à 5h49

« Bonjour la terre, 

Enfin des vitesses à deux chiffres ! Ça faisait longtemps ! 

Cette longue traversée du golfe de Gascogne nous aura au moins permis de faire des vraies et longues nuits sans tourner autour d’un caillou. 

Nous renouons avec notre passion favorite cette nuit avec le passage du cap Finisterre en tirant des bords entre la côte et le DST (Dispositif de séparation du trafic) et en essayant de rattraper le flux d’air qui s’échappe par le sud. 

On espère creuser l’écart avec nos poursuivants en espérant bien réduire celui qui nous sépare des copains de devant. 

Max & Pierre-Louis »

 

Message du 11/11/2021 à 21h00

En se rapprochant du Cap Finisterre, nos 2 skippers ont retrouvé du vent. Ci-dessous message de Pierre-Louis du 11/11/2021 21h00.

« Bonjour Tout le Monde

Nous sommes au Cap Finisterre. On réussit à avoir un peu de vent pour aller juqu’au bout, ce qui devrait aller, car ca mollit beaucoup pour les concurents qui sont restés dans le Nord. Notre projet était de passer dans ce trou de souri avant que la porte ne se referme, car cela va être très compliqué pour ceux de derrière, comme ça l’a été pour nous.

Tout va bien à bord pour l’instant. Nous sommes actuellement sous spi avec la Grande Voile entière sous 20 noeuds : c’est la première fois qu’on a remis les gilets de sauvetage et qu’on s’est remis en condition vent fort. On s’est pas mal reposé depuis 2 jours, ce qui est le point positif, car nous étions très fatigués après les premiers jours de course. On essaie de bien passer le Cap Finistère, de ne rien casser et nous verrrons comment on entame la descente de l’Atlantique !

A bientôt. »

 

Message des skippers le 11/11/2020 à 5h25 via le mail satellite

« Le Golfe, ce n’est pas pour nous !

Après avoir plutôt bien négocié le début de course c’est un petit peu la désillusion à bord de Vogue avec un Crohn.

Juste après la sortie du Raz de Sein, la flotte a dû affronter une zone de molle, à priori c’est notre côté qui a perdu. 

Résultat : Nous nous sommes fait doubler par de nombreux concurrents et les distances qui nous séparent sont maintenant bien réelles. 

Nous espérons que d’autres opportunités se présenteront pour tenter de récupérer notre retard, en attendant il faut contenir sa déception, après tout ce n’est que le début de la course !

Sinon Maxime aime beaucoup le « English Breakfast » lyophilisé, un oiseau est entré dans notre bateau et notre nouveau pouf de sommeil est très confortable, on en profite bien ! 

Max & Pierre-Louis »

 

C’est un début de course bien compliqué pour les bateaux, ci-dessous ce que l’on peut lire ce matin sur l’actualité de la course concernant les Class40 :

 

« La flotte des 40 pieds s’étend désormais sur 200 milles. Les écarts se creusent depuis la sortie de la dorsale. Les premiers ont pu commencer leur descente vers le cap Finisterre, laissant le reste du peloton dans leurs tableaux arrière. Le vent sur zone est pourtant peu stable. Même s’ils ont tous retrouvé des vitesses correctes, il faudra progresser rapidement et être ponctuel. En effet, un deuxième obstacle est en approche. La cellule anticyclonique présente dès le départ se décale vers le sud-est. Aussi, les bateaux les moins rapides pourraient à nouveau rester bloqués dans la pétole dans cette zone synonyme de fort trafic.

Espérons que nous deux marins puissent sortir de la dorsale anticyclonique avant de se retrouver enfermé à nouveau dans une zone sans vent.

 

Message du 8/11/2021

Voici le premier message de Vogue avec un Crohn reçu il y a quelques minutes – il est succinct, mais pour l’instant, nos marins semblent ne pas chômer avec peu de temps pour l’écriture.

« Bon départ pour Vogue avec un Crohn ! On savait que les premières heures ne seraient pas faciles et bien nous ne sommes pas déçus !
Du vent, de la mer, des pêcheurs, du courant, plus de vent, encore du courant et surtout très peu de sommeil !
Nous naviguons actuellement avec le premier tiers de la flotte, grosse journée aujourd’hui.
Affaire à suivre ! »

Pierre-Louis et Maxime sont ce matin en 10ème position.

Pour rappel, pour suivre Vogue avec un Crohn sur la cartographie, voici le lien :

https://www.transatjacquesvabre.org/fr/classement 

 

Départ_TJV_VAUC (3 sur 3) Départ_TJV_VAUC (2 sur 3)
Départ_TJV_VAUC (1 sur 3) Départ_TJV_VAUC (4 sur 5)
Départ_TJV_VAUC (7 sur 5) Départ_TJV_VAUC (6 sur 5)
Départ_TJV_VAUC (5 sur 5) Départ_TJV_VAUC (8 sur 5)
TJV-9076 TJV-9074
TJV-9097 TJV-9083
TJV-9104

 

 

 

 

 

Message du 2/11/2021

Pierre-Louis et Maxime s’élanceront dimanche prochain pour la Transat Jacques Vabre, cap sur La Martinique.

En cliquant sur le lien ci-joint, vous trouverez un communiqué de presse, avec notamment le lien pour écouter le podcast : « Handicap, Malade, Tout est possible ». Pierre-Louis intervenait hier avec Damien Séguin, skipper né sans main gauche qui a bouclé le Vendée Globe en 6ème position.

Pendant la Transat Jacques Vabre, vous pourrez suivre Pierre-Louis et Maxime, sur la cartographie : https://www.transatjacquesvabre.org/fr/cartographie (qui sera activée à partir du 7 novembre).

Vous pourrez transmettre des messages à Pierre-Louis et Maxime via l’adresse mail : vogue.transatjv@gmail.com

 

Visitez le site de Pierre-Louis https://vogueavecuncrohn.com/

 

NCR_2021-134 Photo binome